Communiqués


Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

12e Déjeuner-bénéfice de l’association Transport 2000 Québec : « Pour une mobilité efficace des citoyens d'aujourd'hui et de demain »

Trois récipiendaires des Prix Guy-Chartrand pour célébrer leur contribution au développement des transports collectifs

Montréal, le 6 février 2017 – À l’occasion de son 12e déjeuner-bénéfice annuel, l’association Transport 2000 Québec a décerné trois Prix Guy-Chartrand et un Prix du Président qui visent à reconnaître la contribution d’organisations ou de personnes aux réalisations exceptionnelles dans le domaine des transports collectifs. Le déjeuner de cette année se tenait sous le thème     « Pour une mobilité efficace des citoyens d'aujourd'hui et de demain ».

Dans la catégorie Action et mobilisation des usagers, le lauréat est le Comité de transport communautaire de Gatineau. Ce Comité est composé de plus de 50 organismes communautaires et est soutenu par le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais, la Ville de Gatineau et le ministère des Transports du Québec (MTMDET). Son travail concerté, sa persévérance et sa rigueur dans la préparation de son projet de transport a permis au Comité de proposer un modèle innovant et complémentaire au réseau existant permettant ainsi d’accroître la mobilité des citoyens les plus vulnérables.

Dans la catégorie Développement et amélioration des transports collectifs, le lauréat est monsieurJonathan Lapierre de la municipalité des Îles-de-la-Madeleine. M. Lapierre a contribué à mettre en place un réseau de transport collectif régional, le RÉGÎM, en obtenant l’appui des acteurs de la communauté en concertation avec les élus de tout le territoire. Le dynamisme, la volonté de changement et l’engagement personnel de M. Lapierre en tant que maire ont permis l’amélioration et la diversification de l’offre de transport collectif dans un contexte de désengagement de certains acteurs majeurs des transports interurbains et sur un territoire très étendu.

Dans la catégorie Personnalité marquante du domaine des transports collectifs, le lauréat est monsieur Benoît Robert de Communauto. Au cours des 20 dernières années, M. Benoît Robert a contribué à travers Communauto et en collaboration avec son équipe à l’évolution du concept de mobilité durable et à la complémentarité de l’automobile avec les réseaux de transport en commun dans le cocktail transport. De par son leadership, son implication sociale et sa volonté de créer des liens avec tous les partenaires du transport, M. Robert a grandement favorisé l’utilisation du transport collectif pour les usagers de Communauto.

Ces prix ont été remis grâce à une commandite OR souscrite par l’AMT, en présence de sa présidente-directrice générale par intérim, Marieke Tremblay, du président du comité d’honneur, premier vice-président, Infrastructures, et président et chef de la direction, CDPQ Infra, monsieur Macky Tall, du conférencier d’honneur, le président du Comité de transition pour la mise en oeuvre du projet de loi 76, monsieur Paul Côté, et du président de Transport 2000 Québec, monsieur François Pepin. Le déjeuner-bénéfice s’est tenu à Montréal en présence de près de 400 convives, élus, partenaires et professionnels du monde de la mobilité durable.

Enfin, un Prix spécial du Président a été décerné par monsieur François Pepin à l’Agence métropolitaine de transport (AMT) pour souligner sa contribution exceptionnelle au transport collectif depuis sa création en 1996. Au cours de ces vingt années d’existence, l’AMT a grandement amélioré le transport collectif dans la région de Montréal au niveau de l'intégration tarifaire, du développement des trains de banlieue, des stationnements incitatifs et des voies réservées.

Les photos de la remise seront disponibles sur la page www.facebook.com/Transport2000Qc/

– 30 –

À propos de Transport 2000 Québec

Transport 2000 Québec est une association nationale qui, en 2017, fêtera ses 40 ans et dont la mission est de contribuer au développement global des transports collectifs au Québec et à l’amélioration des services aux usagers, en s’assurant que leur point de vue est pris en compte. La vision : s’assurer que les citoyens aient accès à des services de transports collectifs abordables, de qualité et sécuritaires. L’association se veut « la voix des usagers » sur l’ensemble du Québec.

Renseignements

Philippe Cousineau Morin, coordonnateur affaires publiques et communications           
514-932-8008
Cell. : 514-799-1906     
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Réaction de Transport 2000 Québec au rapport du BAPE concernant le réseau électrique métropolitain

Montréal, le 25 janvier 2017 - Transport 2000 Québec rappelle d’abord son appui au Réseau Électrique Montréalais (REM) car il suscite un nouvel élan dans la métropole quant aux investissements axés sur le transport collectif et améliore de façon importante la capacité de transport et les fréquences de passages sur les quatre antennes du projet. D’ailleurs la première recommandation de notre mémoire déposé au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) en septembre 2016 était que le REM proposé par CDPQ Infra soit mis en place. 

François Pepin, président de Transport 2000, souligne la rigueur de l’analyse exhaustive du projet par le BAPE. Selon lui, le BAPE n’a pas débordé son mandat car il a pour mission d’éclairer la prise de décision gouvernementale dans une perspective de développement durable, lequel englobe les aspects écologique, social et économique. Les préoccupations soulevées par le BAPE, dont certaines correspondent à celles déjà soulevées par Transport 2000 et plusieurs autres organismes doivent être analysées en profondeur par le gouvernement afin de bonifier le projet. Il faut noter que depuis la rédaction du rapport, de nombreuses réponses ont été fournies par CDPQ-Infra et que le projet a été amélioré considérablement en réponse à certaines de nos demandes.

En septembre dernier, Transport 2000 mentionnait déjà la nécessité de rendre disponibles les études sur les choix technologiques et sur les tracés, les études d'achalandage détaillées illustrant les impacts sur les usagers et les autres éléments du réseau de transport de la région tels les trains, le métro et les bus.  Les impacts financiers sur les budgets de l'ARTM et les municipalités de la CMM doivent également être connus dans le but d'assurer une plus grande transparence.

Devant des études déposées par CDPQ Infra, nous constations alors que la démarche du BAPE était au moins en partie prématurée, car les évaluations des impacts sociaux et économiques étaient à compléter afin de démontrer hors de tout doute l’impact positif du projet sur la mobilité des résidents du sud-ouest, de l’ouest et du nord-ouest de la région de Montréal. Dans son mémoire au BAPE, Transport 2000 recommandait donc six bonifications au projet du REM, bonifications qui ne relevaient pas uniquement du promoteur CDPQ Infra.

Transport 2000 est en accord avec le BAPE qui est d'avis que le gouvernement du Québec devrait exiger que certaines données financières soient rendues publiques en raison des sommes publiques investies dans le projet. Selon la commission d’enquête, les travaux ont dû être menés “alors que toute l’information relative au projet, dont certains éléments essentiels à une décision gouvernementale éclairée et un débat public bien informé, n’était pas disponible.”

Devant l’absence d’information complète et détaillée sur plusieurs enjeux (aspects financiers, fréquentations, gouvernance), Transport 2000 réitère qu’il est effectivement indispensable que l’ensemble de ces informations soit rendu disponible dans le but d'une meilleure compréhension du projet par le public et d'une prise de décision plus éclairée par les autorités gouvernementales.

Selon François Pepin, “espérons que les études qui seront parachevées par CPDQ Infra en cours de projet apporteront les réponses toujours attendues. Le REM demeure une opportunité en or de relancer le développement de l'offre de service de transport collectif sur les territoires qu'il dessert. Il ne faudrait surtout pas que la réalisation du projet soit contrecarrée par des débats acrimonieux alors que plusieurs projets routiers ont été approuvés rapidement à cause de l’urgence d’intervenir. Il est tout aussi urgent de développer un réseau fiable et efficace de transport collectif à la grandeur de la région et le REM n’en est que l’un des prochains jalons.”

Transport 2000 a par ailleurs l’intention de suivre de près l’avancement du projet dans l’intérêt des usagers. L'organisation surveillera aussi les impacts sur les autres trains de banlieue, les réseaux de métro et de bus et aussi sur la nouvelle tarification intégrée promise par l’ARTM.

– 30 –

À propos de Transport 2000 Québec

Transport 2000 Québec est une association nationale qui, en 2017, fêtera ses 40 ans et dont la mission est de contribuer au développement global des transports collectifs au Québec et à l’amélioration des services aux usagers, en s’assurant que leur point de vue est pris en compte. La vision : s’assurer que les citoyens aient accès à des services de transports collectifs abordables, de qualité et sécuritaires. L’association se veut « la voix des usagers » sur l’ensemble du Québec.

Renseignements
Samuel Pagé-Plouffe
514-932-8008, cell. 514-714-6762
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Assurer le développement d’un système de transport collectif adéquat dans l’ouest de la Ville de Gatineau



Gatineau, le 22 décembre 2016 - C’est dans un contexte de lutte aux changements climatiques et de manque d’investissements dans le transport en commun au Québec que Transport 2000, Équiterre et le CREDDO désirent prendre part au débat entourant les investissements accrus en transport en commun dans la région de la Capitale nationale du Canada.

Il nous apparaît important d’assurer un développement structuré de l’ouest de la ville de Gatineau et des MRC avoisinantes dans une véritable perspective de développement durable et de transition vers l’utilisation d’énergie renouvelable. Les organisations invitent les élus de tous les paliers de gouvernements à coordonner leurs efforts pour faire advenir rapidement les projets gagnants pour la mobilité des citoyens et la réduction des gaz à effet de serre.

Il est souhaitable de tirer parti de la volonté du gouvernement fédéral de s'investir dans les infrastructures vertes pour assurer une plus grande cohésion des différents systèmes de transport en commun entre les deux provinces.

« Nous devons nous mettre dans la peau de l’utilisateur. Les gens ne cherchent pas à comprendre les champs de compétences dans le domaine de transport en commun, ils veulent se rendre à leur travail d’une façon la plus efficace possible. L'idée d'envisager tout type d'avenues prometteuses en transport en commun serait un premier pas dans le but d’offrir une offre intégrée qui structure un service de transport en commun dans la région », dit Marc Bureau, président du CREDDO.

Malgré des investissements sans précédent du fédéral dans les transports en commun, le gouvernement du Québec tarde à aller chercher sa part. « Si l’on se compare, l’Ontario a déjà investi dans ses transports collectifs plus de 4 fois plus d’argent issu de la phase I d’infrastructures fédérales », déclare Philippe Cousineau Morin, coordonnateur à Transport 2000. « Il faut saisir l’occasion et offrir rapidement des alternatives de déplacement de qualité aux citoyens ».

« Le secteur des transports est celui qui a connu la plus forte augmentation de ses GES depuis 1990 et menace l’atteinte des objectifs du Québec en matière de lutte aux changements climatiques », déclare Sidney Ribaux, directeur d’Équiterre. « Il importe que des mesures ambitieuses et innovantes en matière de transport collectif soient prises et arrimées à l’ensemble des besoins de la région », ajoute-t-il.

Les organisations environnementales demandent que des investissements majeurs soient mis en place de la part des divers paliers de gouvernement (municipaux, provinciaux et fédéral) pour assurer le développement de l’offre de transport en commun axée sur l’innovation pour l’ouest de la Ville de Gatineau et que la STO considère sérieusement toutes les options déjà soumises ou à venir pour mieux desservir l’ouest de la Ville de Gatineau tout en permettant de mieux relier le centre-ville de Gatineau avec le système de train léger de la ville d’Ottawa.

– 30 –

À propos du CREDDO

Le CREDDO est un organisme sans but lucratif qui est reconnu comme l’interlocuteur privilégié du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques pour la concertation en matière d’environnement et de développement durable en Outaouais, et ce depuis le début des années 1990. Ensemble, facilitons le développement durable en Outaouais constitue la mission du CREDDO. Le partage et la collaboration entre les organismes et les autres acteurs environnementaux et développements durables sont les valeurs principales.

À propos de Transport 2000 Québec

Transport 2000 Québec est une association nationale dont la mission est de contribuer au développement global des transports collectifs au Québec et à l’amélioration des services aux usagers, en s’assurant que leur point de vue est pris en compte. La vision : s’assurer que les citoyens aient accès à des services de transports collectifs abordables, de qualité et sécuritaires. L’association se veut « la voix des usagers » sur l’ensemble du Québec.

À propos d'Équiterre

Équiterre s’est donné pour mission de contribuer à bâtir un mouvement de société en incitant citoyens, organisations et gouvernements à faire des choix écologiques, équitables et solidaires. Par son action, Équiterre veut porter l’attention sur les aspects fondamentaux de la vie. Manger, se transporter, habiter, jardiner et consommer : des besoins vitaux, mais aussi des moyens à la portée de chacun pour agir de façon responsable et changer le monde un geste à la fois.

Renseignements

Benoit Delage
Directeur général
819 772-4925
Cell : 514 692-1273
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 4 sur 10

Archives

2015 (9)
2014 (6)
2012 (4)
Mai (1)
Février (3)
2011 (13)
Octobre (2)
Septembre (1)
Août (2)
Mai (1)
Avril (2)
Mars (3)
Février (1)
Janvier (1)
2010 (20)
2009 (20)
2008 (21)
2007 (10)
Novembre (3)
Octobre (1)
Août (1)
Juin (1)
Mai (2)
Avril (2)
2006 (9)
Juin (1)
Mai (2)
Mars (2)
Janvier (4)
2005 (18)
2004 (18)
Décembre (4)
Octobre (1)
Août (1)
Juillet (1)
Juin (4)
Mai (1)
Mars (3)
Février (2)
Janvier (1)
2003 (13)
Octobre (1)
Août (2)
Juin (2)
Mai (2)
Avril (2)
Février (3)
Janvier (1)

 

 

 

 

Nous connaître

Agir

Échanger

Se voir

Se déplacer

S'unir

Savoir