Communiqués


Le développement des services de transports en commun comme priorité budgétaire Prochain départ : la mobilité des citoyens!

Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

Le développement des services de transports en commun comme priorité budgétaire

Prochain départ : la mobilité des citoyens!

Montréal, le 29 mars 2017 – L’association Transport 2000 Québec se réjouit du fort accent mis sur le développement des services de transports en commun dans le budget du gouvernement du Québec 2017-18. Le cocktail de mesures en transport collectif inscrites au budget indique la priorité donnée à la mobilité des citoyens et citoyennes. L’association retient notamment l’annonce d’une politique de mobilité durable pour cette année, l’effort financier gouvernemental dans la région métropolitaine de Montréal qui contribuera à réduire la pression tarifaire sur les utilisateurs, ainsi que l’appui aux grands projets prioritaires.

Politique de mobilité durable : une clé pour la cohérence des services de mobilité

Échue depuis cinq ans, la précédente politique de transport collectif est plus que jamais nécessaire, selon l’association, pour instiller plus de cohérence dans les interventions gouvernementales, faciliter pour les citoyens l’utilisation des services existants et émergents de mobilité et faire croître le cocktail de transports collectifs disponibles sur le territoire. L’annonce de la mise en œuvre d’une politique dans la prochaine année est particulièrement importante et de bon augure pour la réalisation du volet « mobilité durable » du ministère responsable, le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports.

Plusieurs éléments annoncés au budget devront faire partie de cette politique, dont le soutien à la bonification de l’offre de service ainsi que les objectifs de croissance, la coordination entre les différents modes de transport, l’appui au transport collectif régional et interurbain, tous inscrits dans un cadre financier à long terme. L’association offre toute sa collaboration au ministre responsable, Laurent Lessard, pour une mise en œuvre rapide.

Des tarifs abordables dans un contexte de croissance des services

Avec l’appui gouvernemental de 399 M$ sur cinq ans à la nouvelle Autorité régionale de transport métropolitain, plus l’appui aux coûts d’exploitation du projet du REM et le dégel du programme de bonification de l’offre de service, le gouvernement souhaite « continuer à offrir des tarifs abordables aux usagers »[1]. Dans un contexte de croissance de l’offre de service, cette préoccupation doit être soulignée, mais le soutien étatique devra continuer à croître, car le budget fait état d’une croissance annuelle tarifaire de 2% dans le grand Montréal[2], soit au-delà de l’inflation[3].

De grands et petits projets qui donnent de l’air

L’association souligne la priorité donnée aux projets de REM, du prolongement de la ligne bleue de métro et du SRB Québec-Lévis, en plus de la planification des prolongements des systèmes rapides par bus dans l’Ouest et l’Est de Gatineau et du programme d’accessibilité du métro de Montréal. Transport 2000 trouve néanmoins encore lointain le début des travaux concernant la ligne bleue, en 2021.

Le gouvernement a dégelé l’aide au transport adapté et au transport collectif régional, un signal de l’écoute des citoyens, même si les sommes sont bien en deçà des besoins et de la croissance récente et à venir de ces services.

– 30 –

À propos de Transport 2000 Québec

Transport 2000 Québec est une association nationale qui, en 2017, fêtera ses 40 ans et dont la mission est de contribuer au développement global des transports collectifs au Québec et à l’amélioration des services aux usagers, en s’assurant que leur point de vue est pris en compte. La vision : s’assurer que les citoyens aient accès à des services de transports collectifs abordables, de qualité et sécuritaires. L’association se veut « la voix des usagers » sur l’ensemble du Québec.

Renseignements

Philippe Cousineau Morin, coordonnateur affaires publiques et communications
514-932-8008
Cell. : 514-799-1906
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


[1] Fascicule Transport collectif – Des initiatives majeures pour favoriser la mobilité durable, p.49

[2] Ibid., p.28

[3]Statistique Canada, CANSIM, tableau326-0021et produits nos62-001-Xet62-010-Xau catalogue.
Dernières modifications apportées : 2017-01-20. [
http://www.statcan.gc.ca/tables-tableaux/sum-som/l02/cst01/econ160f-fra.htm]

 
Abolition du crédit d’impôt aux utilisateurs des transports collectifs

Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

Abolition du crédit d’impôt aux utilisateurs des transports collectifs

Un affront inutile à la classe moyenne

Montréal, le 23 mars 2017 - Transport 2000 Québec, l’association des citoyens utilisateurs des transports collectifs, est abasourdie de la coupure annoncée au budget fédéral du crédit d’impôt aux particuliers pour le transport en commun. Dans les cinq prochaines années, plus d’un milliard de dollars seront retirés des poches des citoyens qui utilisent les transports collectifs, une incohérence flagrante avec les objectifs du gouvernement Trudeau pour la classe moyenne, l’économie et la transition environnementale.

« Les citoyens pouvaient récupérer l’équivalent de deux mois de frais mensuels d’utilisation des transports collectifs. Cette compensation pour le choix de la mobilité durable vient de partir en fumée sans proposition de nouvelles mesures incitatives pour la remplacer ! » a réagi François Pepin, président de Transport 2000 Québec.

Des investissements importants, mais qui tardent à se matérialiser

« Si l’économie d’un milliard de dollars pour le gouvernement du Canada dans les cinq prochaines années s’était matérialisée en une hausse équivalente des investissements en infrastructures, on aurait pu comprendre. Mais au contraire, la phase II du FITC reporte à 2022 le sommet des investissements promis par le gouvernement ». En effet, l’association se désole de constater que 836 millions de dollars d’investissements prévus à l’Énoncé économique d’automne 2016 sont reportés après 2022.

À Québec de faire ses choix de projets

Le budget fédéral confirme néanmoins les grands aspects du financement de 25 G$ pour les infrastructures de transport en commun pour la prochaine décennie, la majorité allant au développement. L’association surveillera donc avec attention le budget du gouvernement du Québec du 28 mars prochain qui devra concrétiser la mise en œuvre de grands projets et la relance d’une politique québécoise de mobilité durable.

À la population d’exiger des résultats

Les citoyens utilisateurs désirent que leur mobilité soit améliorée à court terme et Transport 2000 encourage les individus et les organisations à exprimer aux élus leur impatience à face à l’absence d’annonces précises des projets d'améliorations, dont les projets urbains et le grand projet de VIA Rail.

– 30 –

À propos de Transport 2000 Québec

Transport 2000 Québec est une association nationale qui, en 2017, fêtera ses 40 ans et dont la mission est de contribuer au développement global des transports collectifs au Québec et à l’amélioration des services aux usagers, en s’assurant que leur point de vue est pris en compte. La vision : s’assurer que les citoyens aient accès à des services de transports collectifs abordables, de qualité et sécuritaires. L’association se veut « la voix des usagers » sur l’ensemble du Québec.

Renseignements

Philippe Cousineau Morin, coordonnateur affaires publiques et communications
514-932-8008
Cell. : 514-799-1906
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Recours judiciaire, retards cumulés et menaces de grève

Transport 2000 demande des engagements clairs de la part des transporteurs à travers une politique client

Montréal, le 10 mars 2017 – Transport 2000 Québec, l’association québécoise qui représente les utilisateurs des transports collectifs, demande aux transporteurs urbains de s’engager, à travers une politique client incluant les mesures de compensations prévues, à un service de qualité et fiable pour les citoyens desservis. En effet, à l’occasion d’un recours judiciaire annoncé contre la Société de transport de Montréal (STM), de retards qui font la manchette et de négociations de conventions collectives qui risquent d’affecter les services, l’association estime que les transporteurs doivent démontrer améliorer le lien de confiance envers leurs clients.

« Le transport collectif souffre parfois d’un déficit de crédibilité dans l’espace public, alors que les services rendus dans les villes québécoises sont généralement de bonne qualité et fiable. Pour aller plus loin, les sociétés devraient publier une politique client claire quant aux services auxquels celui-ci a droit. » a dit François Pepin, président de Transport 2000 Québec. « Les recours collectifs nous mettent tout de suite dans une situation de confrontation, alors qu'une compensation c'est plus une relation normale entre quelqu'un qui livre un service à un consommateur ».

Des pistes de solution qui ne manquent pas

L’association formule des suggestions qui devraient faire partie des engagements des transporteurs envers la clientèle :

  • Politique de garantie de service. À l’instar de la Garantie qualité à Laval
  • Données ouvertes. Les transporteurs devraient publier, sans filtre et sans délai, les données complètes des services livrés par rapport à ceux prévus. L’idée est que chacun puisse avoir accès à des statistiques précises sur la fiabilité des autobus, des trains, des métros, selon les heures de la journée et selon la durée des interruptions.
  • Signalétique. Les retards de service métro devraient être affichés à l’entrée extérieure des stations; les retards de service d’autobus devraient être disponibles à l’intérieur des stations de métro, voire des trains et des services de bus rapide (ex. Métrobus, Rapibus). Ces signalements devraient inclure les options de trajet alternatif.
  • Un meilleur cocktail transport. Les sociétés de transports devraient annoncer leur vision quant à l’intégration du cocktail transport à même leurs services. À l’instar du concept de mobility as a service (maas), les titres de transport collectif devraient inclure des accès aux autres offres de mobilité (taxi, vélo et autopartage, covoiturage, etc.) qui sont à même de faciliter la vie des usagers lors des retards de service.

De plus, les transporteurs ont tout intérêt selon l’association à améliorer les services d’autobus à l’aide des voies réservées et autres mesures préférentielles. Celles-ci permettent d’accélérer le service et de diminuer les sources de retard telle la congestion.

Assurer des services de transport collectifs auxquels on peut faire confiance

De nombreux facteurs peuvent affecter le passage à l’heure prévue des autobus, trains et métros. Transport 2000 demande cependant aux transporteurs d’être aussi transparents que possible afin que la population soit informée et soit en mesure de leur accorder sa confiance.

Transport 2000 invite les transporteurs à prendre un engagement pour la qualité de service client et écrira aux sociétés de transport afin de connaître les mesures prévues pour l’année à venir.

- 30 -

À propos de Transport 2000 Québec

Transport 2000 Québec est une association nationale qui, en 2017, fêtera ses 40 ans et dont la mission est de contribuer au développement global des transports collectifs au Québec et à l’amélioration des services aux usagers, en s’assurant que leur point de vue est pris en compte. La vision : s’assurer que les citoyens aient accès à des services de transports collectifs abordables, de qualité et sécuritaires. L’association se veut « la voix des usagers » sur l’ensemble du Québec.

Renseignements 

Philippe Cousineau Morin, coordonnateur affaires publiques et communications           
514-932-8008
Cell. : 514-799-1906     
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 3 sur 10

Archives

2015 (9)
2014 (6)
2012 (4)
Mai (1)
Février (3)
2011 (13)
Octobre (2)
Septembre (1)
Août (2)
Mai (1)
Avril (2)
Mars (3)
Février (1)
Janvier (1)
2010 (20)
2009 (20)
2008 (21)
2007 (10)
Novembre (3)
Octobre (1)
Août (1)
Juin (1)
Mai (2)
Avril (2)
2006 (9)
Juin (1)
Mai (2)
Mars (2)
Janvier (4)
2005 (18)
2004 (18)
Décembre (4)
Octobre (1)
Août (1)
Juillet (1)
Juin (4)
Mai (1)
Mars (3)
Février (2)
Janvier (1)
2003 (13)
Octobre (1)
Août (2)
Juin (2)
Mai (2)
Avril (2)
Février (3)
Janvier (1)

 

 

 

 

Nous connaître

Agir

Échanger

Se voir

Se déplacer

S'unir

Savoir